Obsolescence programmée – Un enjeu économique

Finalement, les politiques s’intéressent à l’obsolescence programmées de nos objets du quotidien. Problème pourtant connu depuis plusieurs décennies et organisé par les fabricants du monde entier.

Comme on le sait, l’obsolescence programmée vise à réduire la durée de vie de vos objets afin que le consommateur achète plus régulièrement et fasse tourner l’économie.

Un problème écologique en premier lieu

Le recyclage est un enjeu pour les écolos depuis de nombreuses années. Hélas, les politiques au pouvoir n’ont jamais vraiment soulevé la question de l’obsolescence programmée. En effet, pour les libéralistes, cette obsolescence était un peu du pain béni. Un gage de croissance assurée.

Mais le réchauffement climatique n’est plus une théorie à l’heure actuelle. C’est un fait avéré, malgré la non reconnaissance de cette dernière par le Président Américain Donald Trump.

Le recyclage d’abord

Vu les décennies de déchets aussi bien plastiques qu’électroniques, il faudra investir dans une optique de recyclage à grande échelle. Tous ces déchets accumulés depuis des années ont fortement pollué de nombreux pays d’Afrique et des terres de chez nous avec les enfouissements. Ces enfouissements autorisés par les anciens politiques n’ayant vu qu’à court terme.

Et nous le savons tous, le recyclage est une priorité absolue pour tenter de sauver la planète déjà fortement polluée par la surconsommation des pays occidentaux. De plus que la Terre fournit actuellement plus qu’elle ne eput donner. C’est un enjeu global et mondial.

Un prolongement de la garantie

« Il s’agit notamment de l’allongement de la garantie des produits, explique Marie-Christine Marghem, qui n’avance pas encore de durée supplémentaire de garantie. C’est une décision à prendre avec les grands segments de l’économie. Mais, pour certains produits, on pourrait prévoir plusieurs années au lieu de deux. L’idée serait que les objets soient conçus pour vivre plus longtemps car les pièces seraient mieux agencées et que l’ensemble serait plus robuste. En plus, Jean-Marc Nollet et moi, nous nous rejoignons sur l’amélioration de la ‘“réparabilit锑 de certains objets de consommation courante. Par exemple, on obligerait les firmes à garder des pièces détachées pour permettre des réparations ultérieures. »

A l’heure actuelle, nous ne voyons toujours aucun accord sur cette durée de garantie.

C’est pourquoi certains sites internet se battent pour proposer aux internautes des produits et électroménagers ayant une grande durée de vie grâce à leur qualité de fabrication.

Nous citerons par exemple le site toujourslebonchoix  qui s’efforce avc son équipe de donner des conseils et des guides d’achats aux futurs acheteurs afin de choisir les meilleurs produits disponibles sur le marché et quyi ne seront pas forcément plus chers que les modèles chinois que l’on rencontre régulièrement. Car ces derniers sont hélas souvent irréparables et doivent être jetés une fois la panne survenue.

Quoiqu’il en soit, je recommande à tout le monde d’essayer de consommer durable pour le bien être de la planète et le futur de nos enfants .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *