Le e-commerce en progression dans le monde

Selon la très sérieuse Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) les ventes en e-commerce auraient progressé de 11% au deuxième trimestre 2017 sur le marché Français. La Belgique quant a elle réalise des chiffres comparables.

Bien entendu, le nombre d’acheteur a lui également progressé ainsi que le nombre de vendeurs. La raison est la facilité aujourd’hui à pouvoir créer sa boutique en ligne, quelque soit le domaine de vente.

Les raisons de l’augmentation du e-commerce

En ces temps actuels, il est bien plus facile de faire ses achats non food en ligne.  Les gens ayant de moins en moins de temps libre avec leur activité professionnelle et leur vie familiale, il leur est facile le soir ou avec 5 minutes de temps de pouvoir choisir un vêtement, électroménager et se le faire livrer en un temps record.

Une autre raison de l’engouement des consommateurs est le prix d’achat. Les e-commerce ont bien moins de coûts de fonctionnement par rapport à un commerce traditionnel. Par exemple, la surface d’exposition n’est pas nécessaire et représente des frais non négligeables aux commerces physiques. Ce qui permet également un choix plus important pour l’e-commerce.

Par exemple, le site https://passionduchat.com qui vend des objets se rapportant au monde félin peut vendre des bijoux, jouets pour chat et d’autres accessoires d’animalerie sans devoir disposer de surface d’exposition. Une présentation de ses pendentifs chat, boucles d’oreilles ne requièrent qu’une plateforme e-commerce et quelques images de magnifiques objets félins pour pouvoir fonctionner. On peut dire que les coûts sont vraiment minimes par rapport à une animalerie ou bijouterie classique.

CONCLUSION

Avec la facilité actuelle pour créer un e-commerce, la tendance actuelle à la hausse ne risque pas de s’estomper. Au grand malheur des boutiques classiques qui doivent faire face, eux, à des frais de fonctionnement bien plus élevés.

Nous en conclurons donc que pour minimiser les pertes d’argent en cas de faillite ou autre, le e-commerce reste une solution très viable pour les personnes pouvant en créer un. Bien entendu, il faudra également pouvoir amener des visiteurs sur votre site de vente en ligne. Soit via les différents réseaux sociaux, soit par référencement. Par exemple, le site labseo.be vous explique comment pouvoir acquérir ce type de trafic très ciblé sans devoir dépenser d’argent dans diverses publicités.  Le webmaster de ce site est un excellent consultant SEO en Belgique et peut vous amener le trafic qualifié dont votre business a besoin pour prendre son envol.

Source des chiffres: https://www.fevad.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *