Le e-commerce en progression dans le monde

Selon la très sérieuse Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) les ventes en e-commerce auraient progressé de 11% au deuxième trimestre 2017 sur le marché Français. La Belgique quant a elle réalise des chiffres comparables.

Bien entendu, le nombre d’acheteur a lui également progressé ainsi que le nombre de vendeurs. La raison est la facilité aujourd’hui à pouvoir créer sa boutique en ligne, quelque soit le domaine de vente.

Les raisons de l’augmentation du e-commerce

En ces temps actuels, il est bien plus facile de faire ses achats non food en ligne.  Les gens ayant de moins en moins de temps libre avec leur activité professionnelle et leur vie familiale, il leur est facile le soir ou avec 5 minutes de temps de pouvoir choisir un vêtement, électroménager et se le faire livrer en un temps record.

Une autre raison de l’engouement des consommateurs est le prix d’achat. Les e-commerce ont bien moins de coûts de fonctionnement par rapport à un commerce traditionnel. Par exemple, la surface d’exposition n’est pas nécessaire et représente des frais non négligeables aux commerces physiques. Ce qui permet également un choix plus important pour l’e-commerce.

Par exemple, le site https://passionduchat.com qui vend des objets se rapportant au monde félin peut vendre des bijoux, jouets pour chat et d’autres accessoires d’animalerie sans devoir disposer de surface d’exposition. Une présentation de ses pendentifs chat, boucles d’oreilles ne requièrent qu’une plateforme e-commerce et quelques images de magnifiques objets félins pour pouvoir fonctionner. On peut dire que les coûts sont vraiment minimes par rapport à une animalerie ou bijouterie classique.

CONCLUSION

Avec la facilité actuelle pour créer un e-commerce, la tendance actuelle à la hausse ne risque pas de s’estomper. Au grand malheur des boutiques classiques qui doivent faire face, eux, à des frais de fonctionnement bien plus élevés.

Nous en conclurons donc que pour minimiser les pertes d’argent en cas de faillite ou autre, le e-commerce reste une solution très viable pour les personnes pouvant en créer un. Bien entendu, il faudra également pouvoir amener des visiteurs sur votre site de vente en ligne. Soit via les différents réseaux sociaux, soit par référencement. Par exemple, le site labseo.be vous explique comment pouvoir acquérir ce type de trafic très ciblé sans devoir dépenser d’argent dans diverses publicités.  Le webmaster de ce site est un excellent consultant SEO en Belgique et peut vous amener le trafic qualifié dont votre business a besoin pour prendre son envol.

Source des chiffres: https://www.fevad.com/

Comment j’ai réussi à trouver une bonne assurance auto

La création et la mise à disposition des comparateurs d’assurance constituent une grande aide pour moi, automobiliste qui éprouve du mal à trouver la bonne assurance pour mon véhicule. De plus, la démarche est simple et facile à suivre pour satisfaire mes besoins et mes attentes.

Pour répondre au mieux aux besoins spécifiques de chaque automobiliste, il n’y a pas meilleure solution que des formulaires personnalisés. Sur internet, j’ai trouvé des comparateurs à remplir en quatre étapes.

Des comparateurs d’assurance auto faciles d’utilisation

En premier lieu, il m’a fallu spécifier mon projet. Par la suite, j’ai dû décrire mon profil en tant que conducteur. En outre, j’ai été tenu d’apporter des précisions sur mon véhicule. Enfin, il m’a été demandé des informations sur ma précédente police d’assurance. Il ne me restait plus qu’à valider le tout, à la fin, pour bénéficier des offres répondant à mes besoins.

Une fois le formulaire rempli convenablement, le site du comparateur d’assurances auto m’a garanti de recevoir par courriel toutes les propositions des compagnies d’assurance. Elles comprennent obligatoirement les prix détaillés ainsi que la couverture dont je bénéficie lors de la survenue d’un accident ou n’importe quel autre sinistre. Elles peuvent aussi contenir les coûts des garanties qui sont alors suggérées en option pour me permettre de profiter d’une protection maximale, toujours en fonction de mon budget et de mes besoins. Avec ces nombreuses informations, j’ai pu décider en toute connaissance de cause de prendre la bonne assurance (Bonjourmonassurance.com vous liste les compagnies d’assurance en France).

Grâce au comparateur d’assurances auto, j’ai ainsi reçu des offres très détaillées et conformes à mes besoins, que j’avais exprimés sur le formulaire. Je pense donc avoir trouvé la police d’assurance auto qui répond le mieux à mes attentes, tant sur le plan financier que sur le plan des garanties. De ce fait, en cas de sinistre, je n’aurai pas la mauvaise surprise d’apprendre que je ne suis pas couvert par telle ou telle garantie. Je suis donc déjà préparé en ce qui concerne la part qui restera à ma charge.

L’engouement des Français remonte pour le crédit à la consommation

Le crédit à la consommation a su regagner la confiance des foyers français et s’est considérablement accru ces derniers temps si en 2008, le secteur du crédit conso a connu une forte baisse de 12,4%. En effet, les Français ont atteint un prêt de près de 10 milliards d’euros les trois premiers mois de cette année, bien avant même les élections présidentielles, soit 6,2% de plus que l’année dernière d’après l’Association des Sociétés Françaises. Les établissements débiteurs non bancaires ont octroyé 6,5% supplémentaire de volume de crédits sur douze mois, ce qui équivaut à 9,9 milliards d’euros.

Les positions du crédit à la consommation durant le premier trimestre

Avec 9,8 milliards d’euros de production durant le premier trimestre de 2017, le crédit à la consommation connaît une forte amélioration en général. Cependant, cela n’est pas valable pour tous les types de financements car le crédit affecté a par exemple connu une baisse de 0,5% à cause des financements de voitures neuves qui retombent à moins 16,9%. Par contre, le financement de voiture d’occasion est une des sources de cette progression du secteur. Effectivement, ces trois premiers mois, l’achat de véhicule de seconde main a connu une amélioration de 7,4% soit 882 millions d’euros. Pour les crédits avec option achat de voitures, la somme accordée durant cette période a excédé les 1,67 milliards d’euros, équivalent à une hausse de 29,5% sur douze mois. Les foyers qui ont décidé de faire un emprunt pour la concrétisation d’un projet de travaux de rénovation et l’achat de biens et d’équipements ont permis une augmentation de 5,9% qui équivaut à 720 millions d’euros environ.

Les crédits renouvelables stagnent

Si le crédit à la consommation a connu un succès non négligeable au cours du premier trimestre, cela ne concerne pas les crédits renouvelables. Un capital accordé à un emprunteur via une carte bancaire, le crédit renouvelable n’a pas stimulé l’appétit des Français. En effet, ils n’ont pas captivé l’attention des Français. Les crédits renouvelables ont connu une légère baisse de 0,2%, on peut dire qu’ils ont stagné à 2,4 milliards d’euros. L’ASF a d’ailleurs affirmé que la production des quatre derniers trimestres reste inférieure de plus de 12% en comparaison avec le point haut de l’été de la crise financière. Le prêt personnel, quant à lui est bien positionné car on a enregistré une production de 3,4 milliards d’euros soit une progression de 7,5%.

La location avec option achat ou LOA en tête

La location avec option achat ou LOA reste en tête et connait un important progrès dans le secteur du crédit à la consommation malgré la baisse du crédit classique. Les trois premiers mois de cette année, elle représente 1,461 milliard d’euros soit une progression d’un tiers (30,1%) par rapport aux chiffres de l’année dernière. D’après les chiffres obtenus de l’ASF, le financement de voiture neuve a progressé de 9,4% en mars par rapport à la même phase en 2016, et cela s’explique par le renforcement de la LOA qui a connu une hausse de 18,9% seulement le mois de Mars.

 

Le Parrainage chez Cash Converters

Cash Converters est un groupe Australien spécialisé dans l’achat et la revente d’objet de seconde main avec plus de 700 points de vente répartis dans le monde sur les cinq continents. Le groupe est évidemment présent en Belgique avec 30 magasins de Bruxelles à Namur et de Charleroi à Liège.

Le parrainage client digital

Afin de développer son activité tout en testant de nouveaux leviers d’acquisition clients, Cash Converters a choisi la startup Française We Love Customers SAS pour mettre en place un programme de parrainage client.

 

Ce programme de parrainage client a pour objectif le développement de la notoriété et de la visibilité de l’enseigne Cash Converters en Belgique en s’appuyant sur les clients de l’enseigne.

Quel programme de parrainage ?

Le programme de parrainage client choisi par Cash Converters est simple. Cash Converters reprend des produits de seconde main à des particuliers. Ces derniers amènent leurs produits en magasin, Cash Converters les estime et les rachète pour les mettre en vente dans son réseau de magasin. Ces particuliers revendeurs sont donc sollicité pour partager leur expérience de revente d’un produit à leur entourage et leur présenter l’enseigne. Si un membre de leur entourage revend ensuite un objet à Cash Converters, le parrain qui a initié la mise en relation se voient récompenser d’un bon d’achat à utiliser dans le magasin.

 

Le parrainage client est donc vu par Cash Converters comme un moyen d’acquisition de clients mais également comme un levier de fidélisation car il doit transformer des vendeurs de produits en acheteur.

Un programme de parrainage client innovants

Plutôt que de passer par un programme de parrainage traditionnel sous forme de flyers, Cash Converters a choisi la solution de We Love Customers qui innove et transforme le parrainage classique en parrainage digital. Chaque revendeur est ainsi sollicité par email ou SMS pour inviter ses amis et il peut le faire ensuite à l’aide de SMS, d’emails ou de messages Facebook. Cela permet un parrainage bien plus rapide que lors de l’utilisation de flyers et surtout cela permet à un client de parrainer en une seule fois plusieurs amis.

 

Les avantages à passer par une solution de parrainage client digitale sont multiples. Une fois le programme de parrainage défini, tout se fera de manière automatisée (invitations, relances, remerciements et envois des récompenses…) sans que le gérant du magasin n’est à se soucier de la moindre manipulation.

 

De plus, le digital permet d’aller plus loin avec des récompenses par paliers ou la possibilité de mettre en place des challenges sur des opérations de parrainages ponctuelles.

Vivez l’expérience du parrainage client

Le parrainage client vient d’être déployé dans le magasin Cash Converters Bouge, à quelques kilomètres de Namur pour une période de plusieurs mois. Si les résultats s’avèrent concluant, un développement sur l’ensemble des magasins Cash Converters de Belgique sera étudié.

Après l’appel à « l’asile scientifique » d’Emmanuel Macron, les chercheurs américains sont « reconnaissants mais pas convaincus »

Soutenu par Barack Obama, Emmanuel Macron drague ouvertement les scientifiques américains qui ont fait du changement climatique l’objet de leurs travaux de recherche. « A ceux que la décision du président des Etats-Unis a déçus, vous trouverez dans la France une seconde patrie », a notamment déclaré le Président français dans une courte allocution reprise par l’AFP. Une initiative relayée massivement sur les réseaux sociaux et abondamment commentée par les acteurs majeurs de l’Accord de Paris. « Proposer une solution pour conserver les savoir-faire américains en hébergeant des chercheurs de haut niveau pendant quelques années en espérant qu’ils puissent retrouver des conditions de travail décentes par la suite aux Etats-Unis me semble une urgence majeure », souligne la climatologue française Valérie Masson-Delmotte. Si certains voient en l’invitation d’Emmanuel Macron un coup médiatique « à la Justin Trudeau », d’autres évoquent la volonté du Président français de capter les avancées technologiques américaines en matière d’énergies renouvelables, un domaine dans lequel la France entend bien jouer les premiers rôles dans les années à venir…

Reconnaissants, les scientifiques américains restent sceptiques quant à un éventuel « asile »

L’appel du 1er juin a eu un certain retentissement outre-Atlantique, à fortiori quand on sait qu’Emmanuel Macron n’en est pas à son coup d’essai. En février, alors qu’il était encore candidat En Marche ! pour les présidentielles, le nouveau locataire de l’Elysée avait invité les chercheurs et universitaires américains à venir s’installer dans l’Hexagone. La France deviendra-t-elle la Terre Promise des chercheurs ? Rien n’est moins sûr. En effet, l’appel à l’asile scientifique a reçu un accueil plutôt mitigé. « Pour la plupart d’entre nous, partir pour la France est plus facile à dire qu’à faire », explique Michael Halpern, directeur adjoint du Centre pour la Science et la Démocratie à Washington. « Ce n’est pas comme si on pouvait du jour au lendemain embarquer un satellite de la Nasa et l’installer en France comme ça ». Pour Peter Frumhoff, chercheur spécialisé dans le changement climatique et professeur à Harvard et Stanford, la communauté scientifique américaine vit « des temps difficiles » et apprécie « toute démonstration de soutien ». Néanmoins, il souligne l’importance de rester aux Etats-Unis pour « continuer à travailler et informer (les) citoyens sur les effets du changement climatique ».

Pas d’arrivée en masse des cherches américains, mais un signal fort pour la collaboration

Dans l’Hexagone, la communauté scientifique est partagée quant au « sérieux » de l’appel d’Emmanuel Macron. « Il va les payer avec quoi les Américains ? Et comment va-t-il financer leurs recherches ? », se demande Cécile Berne, chercheuse en microbiologie à l’université de l’Indiana. Pour Guillaume Charrière, chercheur en biologie moléculaire à l’université de Montpellier et lauréat de Harvard, « les séjours de deux à trois ans en France sont tout à fait réalistes », bien que le système académique français reste « relativement différent et difficile à intégrer pour un Américain ». Jean-Noël Poirier, chercheur dans la technologie du climat aux Etats-Unis chez Inventec Performance Chemicals depuis 17 ans, estime que le l’appel d’Emmanuel Macron « ne se traduira pas par une arrivée en masse des chercheurs américains en France ». Et de poursuivre : « On peut imaginer une autre sorte de partenariat, dans lequel la technologie américaine trouverait des investisseurs en France ou en Europe ». Après le durcissement de la politique d’immigration des Etats-Unis et les échos sur la réforme imminente de l’ESTA (que vous pouvez obtenir ici), le président Trump poursuit ses décisions impopulaires en Europe avec la concrétisation de son « scepticisme climatique ».

Le groupe Fnac Darty pourrait chuter en bourse dans peu de temps

Alors que le 2 juin 2017 Boursorama annonçait une envolée du titre Fnac de 4% dû à un possible rapprochement avec Carrefour, l’avenir de la Fnac pourrait pourtant s’avérer bien sombre.

Retour sur les faits

Vendredi 9 juin, une personne s’est rendue dans un des magasins de l’enseigne. Habitué à porté la capuche de son sweat la plupart du temps, un vigile est venu dès son entrée l’importuner en le traitant de « voleur et terroriste potentiel ».  Ce dernier a appelé 3 renforts et un responsable de l’enseigne alors que le client lui montrait calmement sa carte de crédit (avec laquelle il voulait simplement s’acheter un ordinateur). Le client fût saisi de force par ses vêtements alors qu’il réexpliquait aux 3 renforts la raison de sa venue et en représentant une nouvelle fois sa carte de crédit qu’ils ont bien observée avant de le saisir. Leur faisant comprendre qu’ils violents ses droits, le client fut finalement lâché et lui sommèrent de prendre la sortie. Pour ensuite l’encercler afin de l’intimider tout en lui manquant de respect à plusieurs reprises. En se moquant notamment   de sa religion.

Pourquoi l’avenir boursier de la Fnac est il sombre suite à ces faits?

La raison est simple. Le client est un SEO très expérimenté et bien connu sur la toile avec une notoriété dont les gens ne connaissant pas ce métier ne pourraient se douter.

Ce client, responsable du forum SEO réputé, un des meilleurs forum (si pas le meilleur) en matière de référencement naturel. Métier qui consiste à placer des sites en 1ère page des moteurs de recherche comme Google selon des mots clés.

Ce client agressé veut donc, tout a fait légalement, prendre la place de la Fnac avec une armée de référenceurs, tous expérimentés qui sont pour le moment plus d’une cinquantaine. D’après mes sources (sources officielles), un audit des faiblesses du site de la Fnac a déjà été réalisé et les mots clés sur lesquels Fnac.com fait le plus gros de son chiffre d’affaire également.

Que pourrait-il se passer en bourse pour la Fnac?

La Fnac, si elle n’apparaît plus en 1ère page de Google sur les mots clés qui font plus de la moitié de son chiffre d’affaires, pourrait devoir lancer de grosses campagnes adwords très coûteuses. Semrush estime ce coût à plusieurs millions d’euros.

Si cela se confirme, la Fnac pourrait se trouver en très mauvaise position et chuter en bourse avant la fin de l’année. Les référenceurs quant à eux seront les grands gagnants de cette bataille.

N’oublions pas que Fnac a déjà été souvent pointé du doigt par le magazine Virus Informatique pour des pratiques douteuses sur le matériel reconditionné.

Nous vous tiendrons au courant. Mais si vous êtes actionnaires du groupe Fnac, il est conseillé de vérifier quotidiennement les fluctuations du titre en bourse.

Les meilleures applications pour gérer son budget

La vie de millions de personnes en France est si précaire qu’un tiers de familles aurait du mal à trouver 500 euro pour faire face à une facture imprévue. Avec des salaires moyens toujours inférieurs à ceux où ils étaient il y a huit ans, il n’est guère surprenant que beaucoup de personnes, en particulier les jeunes, aient du mal à joindre les deux bouts. Mais il y a plusieurs d’applications de smartphones qui pourraient nous faciliter la vie et nous aider à garder un œil sur nos finances.

Ses applications sont simples à utiliser, et ne sont pas seulement des geeks. elles suivent de près nos dépenses et nous alertent quand nous allons mal, certaines même prétendant nous faire économiser des centaines d’euros.

Le porte-monnaie: Mint

Bien que le magasin Google Play store offre de nombreuses applications de finances, Mint est l’une des plus orientée vers l’utilisateur. Conçue par Intuit Inc. – les développeurs de TurboTax et QuickBooks – cette application tout-en-un se connecte à vos comptes bancaires, épargnes et cartes de crédit. En utilisant ces données bancaires, Mint vous permet de concevoir un budget et de surveiller vos dépenses et vos habitudes de consommation? elle vous rappellera même de payer vos factures à temps! Les autres avantages incluent des conseils sur la façon d’améliorer vos dépenses et évaluation de notre cote de crédit.

Télécharger Mint

Gestionnaire de dépenses: Wally

Wally offre un suivi de notre budget, il suffit de prendre une photos de nos factures et reçus pour que l’application s’en charge de calculer nos de dépenses, Wally vous permet également de fixer des objectifs de
dépense tout en tenant compte de vos revenus. Ses développeurs affirment que l’application offre une « vue à 360 degrés » de votre argent
L’application propose aussi des rapports sous forme de graphiques, ainsi que l’élaboration de budgets prévisionnels.

Télécharger Wally

Toshl Finance

Toshl Finance est une excellente application de finances personnelles disponible pour les appareils Android et iOS. L’application vous permet de surveiller vos opérations mensuelles d’un simple coup d’œil. L’utilisateur peut définir le budget mensuel et même créer des factures récurrentes comme la location de la maison, les frais d’assurance automobile, etc. Les rapports de dépenses de l’application peuvent être exportés sous forme de feuilles PDF et Excel afin que vous puissiez analyser les données sur votre ordinateur ou juste pour garder une copie.

L’application dispose d’un organisateur de facture qui vous aide à suivre tous vos factures et vous rappelle même les dates d’échéance. Pour les utilisateurs qui voyagent fréquemment, l’application prend en charge le convertisseur de devises. L’application met à jour les taux de change pour les 160 principales devises.

Télécharger Toshl Finance

Conclusion

Donc, ce sont quelques-unes des meilleures applications pour bien gérer son budget à partir de votre smartphone. Je suis sur que l’une de ces applications rendra votre vie financière beaucoup plus facile. Si vous avez d’autres applications que vous souhaitez recommander à nos lecteurs, n’hésitez pas de les mentionner dans la section des commentaires